Quelles conséquences pour la région morgienne ?

L’acceptation - ou le refus - de FORTA aura des conséquences importantes sur la gestion de mobilité dans la région morgienne.

En ce qui concerne le réseau autoroutier, FORTA assurerait d’un côté le financement de l’assainissement du goulet d’étranglement de l’autoroute entre Ecublens et Villars-Ste-Croix, comprenant entre autres la création de deux nouvelles jonctions à Ecublens et Chavannes-près-Renens d’ici 2025. De l’autre côté, des projets plus lointains comme une nouvelle liaison autoroutière entre Aubonne et Villars-Ste-Croix (contournement de Morges) seraient ajoutés au réseau des routes nationales et pourraient être étudiés plus en détail.

Mais le nouveau fond permettrait surtout d’assurer le cofinancement de nombreuses mesures dans la cadre du projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM) dont la troisième génération vient d’être déposé à la Confédération pour examen. Dans le cadre des deux premières générations du PALM (2007 et 2012), la région morgienne bénéficie déjà des subventions fédérales pour un montant total de 25.5 millions afin de mettre en œuvre des mesures favorisant la progression des transports publics, la continuité des itinéraires de mobilité douce et pour requalifier l’espace public de quelques axes routiers principaux.

Avec le PALM 2016, les communes de Région Morges espèrent obtenir un soutien financier pour poursuivre leurs efforts. Elles ont notamment planifié deux lignes de bus « structurantes » pour la région, soit des lignes prioritaires, efficaces et fiables (avec une cadence pouvant atteindre 7,5 min. à terme) qui relieront le futur quartier de SudVillage (Molliau) à Tolochenaz avec la gare de Morges et la gare de Bussigny, respectivement la halte ferroviaire de Prilly-Malley. De plus, elles planifient actuellement la création d’une voie verte entre Saint-Prex et Denges, avec l’objectif à terme de relier Lausanne et Pully. Cette nouvelle voie sera exclusivement dédiée aux vélos et piétons. Elle garantira le confort et la sécurité des usagers par des aménagements adaptés en dehors du trafic automobile.

Pour la région morgienne des mesures d’un montant total de 27.4 millions ont fait l’objet de demandes de cofinancements. Si le fonds FORTA est accepté par le peuple le 12 février, ces mesures pourraient être subventionnées par la Confédération, et soulager d'autant les finances de nos communes dans le cadre de ces investissements de grande importance.

Newsletter

mercredi 18 janvier 2017

FORTA : Débat public organisé par la Ville de Morges

Le 12 février prochain, le peuple suisse sera amené à se prononcer sur la création d’un...

mercredi 19 octobre 2016

Région Morges a participé pour la première fois à la semaine européenne de la mobilité

Afin de promouvoir le futur aménagement « voie verte* », Région Morges a choisi le thème de la...

mercredi 19 octobre 2016

Les résultats de l’étude « TP 2030 »

En juin 2016, les communes, le Canton et les MBC se sont mis d’accord sur la stratégie...

mercredi 19 octobre 2016

Le PALM 2016 : mis en consultation publique

Du 26 septembre au 30 octobre 2016, un questionnaire en ligne est disponible afin de permettre à...

jeudi 20 octobre 2016

Nouveaux représentants au GROPIL et délégués au GT à Région Morges

Région Morges a le plaisir d’accueillir de nouveaux représentants à son groupe de pilotage «...

jeudi 31 mars 2016

Les communes de Région Morges signent leur projet de territoire !

A l’étude depuis plus de 4 ans, le projet de territoire de la région morgienne est désormais...