Arbre remarquable

Inventaire

La notion d’arbre remarquable fait référence à une définition légale. En effet, la nouvelle loi sur la protection du patrimoine naturel et paysager (LPrPnp), entrée en vigueur le 1er janvier 2023, défini certains arbres comme remarquables « notamment par leur âge, circonférence, intérêt dendrologique, valeur paysagère, historique ou culturelle » (LPrPnp, art. 3, al. 9). Il s’agit le plus souvent de vieux arbres majestueux qui témoignent de l’histoire de la région, mais il peut également s’agir d’arbres plantés pour un évènement particulier, ou d’arbres isolés ayant une importance particulière dans le paysage. A noter que cette définition ne concerne pas les arbres soumis au régime forestier.

Une fois reconnus comme « remarquables » dans le cadre d’une évaluation pratiquée par un expert, les arbres sont inscrits dans un inventaire qui peut être cantonal (LPrPnp, art. 20) ou communal (LPrPnp, art. 19, al.3) en fonction de l’importance de l’arbre. Cet inventaire permet d’assurer aux arbres une meilleure protection. Pour les arbres inscrits dans l’inventaire cantonal, toute atteinte doit par exemple être soumise à une autorisation cantonale préalable (LPrPnp, art 23).  Leur propriétaire peut également bénéficier de subventions pour assurer leur entretien (LPrPnp, art 56). Les communes sont libres ou non de réaliser un inventaire communal. Le cas échéant, elles doivent adapter leur règlement communal pour définir les critères et les effets de cet inventaire.