Charte des jardins

Projet - Environnement

Nos jardins laissent de moins en moins de place à la nature

Pendant longtemps, oiseaux, hérissons, lézards, papillons et autres insectes ont trouvé assez facilement de quoi se nourrir dans nos jardins, ainsi que des endroits pour se reproduire et passer l’hiver. Mais les lieux favorables à la petite faune se raré­fient, notamment en raison de la pression de l’urbanisation. De nombreuses espèces autrefois communes se trouvent aujourd’hui dans une situation précaire, et parfois même en danger d’extinction.

Pourtant, cette tendance n’est pas irréversible. Si chaque propriétaire acceptait de cesser d’utiliser des pesticides, de laisser pousser l’herbe sur un coin de pelouse ou d’opter pour des plantes sauvages indigènes lors du renouvellement de ses plantations, on observerait rapidement une amélioration de la situation.

Vous aussi, avec quelques gestes simples, vous pouvez contribuer à augmenter sensiblement les chances de survie de la faune sauvage.

Un guide pratique pour soutenir la faune et la flore indigène

La Charte des Jardins détaille les bonnes pratiques à adopter pour favoriser l’accueil de la nature dans son jardin. Elle peut s’appliquer sur n’importe quel terrain, petit ou grand, ancien ou récent, attenant à une villa aussi bien qu’à un immeuble d’habitat collectif. Que vous considériez votre jardin comme un modèle de nature, ou au contraire que vous admettiez que tout reste à faire, vous y trouverez des conseils adaptés à vos besoins.

En adhérant à la Charte des jardins, vous vous engagez moralement à en respecter l’esprit. Il ne s’agit pas d’une liste d’exigences à remplir pour obtenir un label, ni d’un document juridiquement contraignant. Il s’agit simplement d’un engagement de votre part à mettre en œuvre, année après année, de petits gestes en faveur de la faune et de la flore indigène.

Adhérer à la Charte des Jardins, c’est prendre conscience que l’on peut changer les choses à son échelle. C’est aussi participer à l’effort collectif pour rendre nos jardins plus naturels.

Les dix bonnes pratiques de la Charte des jardins :

  • Tondre votre gazon moins souvent et laisser l’herbe pousser dans certains coins du jardin
  • Favoriser les plantes et les buissons d’origine indigène
  • Laisser quelques tas de branches et de feuilles mortes à l’automne
  • Réduire l’utilisation de produits phytosanitaires, voire s’en passer totalement
  • Limiter l’éclairage du jardin et utiliser des luminaires appropriés
  • Laisser des passages dans les clôtures pour la petite faune
  • Lutter contre les plantes exotiques envahissantes
  • Équiper votre chat d’une clochette
  • Prendre garde à la faune lorsque vous évacuez vos déchets de jardin
  • Équiper votre piscine d’une petite rampe pour éviter les noyades et construisez une petite mare

Pour plus d’informations, téléchargez les documents ci-dessous :

Charte

Charte des jardins – Livret

Découvrez dans le détail les 10 bonnes pratiques, ainsi que des explications sur leur utilité.

Télécharger

Poster

Charte des jardins – Poster

Ce poster vous permettra de suivre l’application des principaux conseils dans votre jardin.

Télécharger

Affiche

Charte des jardins – Affiche

Une affiche pour promouvoir la Charte des Jardins lors d’événements.

Télécharger

Adhérer à la Charte des jardins

En adhérant à la Charte de jardins, vous prenez l’engagement moral de faire évoluer votre jardin en respectant l’esprit de la Charte et en appliquant petit à petit les bonnes pratiques. Pas besoin de faire tout juste du premier coup, l’important c’est de s’améliorer.

En contrepartie, vous bénéficierez d’un soutien de votre commune et de la région pour vous aider à progresser.

Pour adhérer :

  • Lisez attentivement la Charte des jardins ;
  • Télécharger le formulaire d’adhésion de votre commune (ci-dessous). Imprimez-le et renvoyez-le complété et signé à l’adresse mentionnée.
  • Si votre commune n’est pas membre de la Charte des jardins, vous pouvez adhérer directement auprès de la plateforme energie-environnement.ch.

Communes membres