Presse
Un sac pour prendre le bus gratis

Les zones 30 à 33 seront gratuites les samedis pour les détendeurs du sac vendu au marché d'automne à Morges

Un sac en coton : voici le nouveau titre de transport qui permettra de circuler librement les samedis, dès le mois d’octobre, sur l’ensemble des zones Mobilis 30, 31, 32 et 33. Baptisé “Saturday Bus Fever”, ce sac-ticket transmissible est une initiative des communes de Denges, Echandens, Echichens, Lonay, Lully, Lussy-sur-Morges, Morges, Préverenges, Saint-Prex et Tolochenaz, des Transports de la région Morges-Bière-Cossonay (MBC) ainsi que de l’Association des commerçants de la Ville de Morges.

“L’utilisation des transports en commun par les pendulaires est acquise, l’objectif est de déclencher l’utilisation pour les loisirs du week-end. Nous voulons promouvoir l’offre existante”, précise Laetitia Bettex, ingénieure en mobilité et urbanisme à la Ville de Morges.

L’action sera limitée dans le nombre et dans le temps, puisque seuls 500 exemplaires ont été créés et que ce ticket de transport ne sera valable que jusqu’au 26 septembre 2020. Cinquante d’entre-eux seront tirés au sort et les 450 autres exemplaires du sac seront vendus 25 francs au marché d’automne, le 28 septembre à Morges.

Un cadeau des communes

Pour compenser la perte de cet abonnement, dont le coût est amorti en deux journées (la carte journalière Moiblis 4 zones coûte 14,80 francs), les communes verseront 80 000 francs en sus de 6,7 millions annuels versés pour les lignes urbaines. “Il s’agit clairement d’une action et d’une pensée régionales, précise Eric Linn, municipal chargé des transports à Tolochenaz. Nous voulions un titre de transport transmissible pour permettre au plus grand nombre de développer une habitude. Nous déciderons d’une éventuelle suite ou d’un nouveau projet lorsque nous verrons l’impact de cette action destinée plutôt à ceux qui vont au marché.”

Action double

Les bénéfices de cette action qui se veut écologique, la présidente de l’Association des commerçants de la Ville de Morges Cécile Hussain-Kahn les estime multiples. A commencer par une meilleure visibilité des commerçants. Il y va aussi du bien-être des habitants de la région, car ils profiteront de cadences plus courtes les samedis sur leurs lignes, dès le nouvel horaire, ce qui devrait réduire le niveau de stress des usagers. “Les gens vont découvrir la liberté, celle de ne pas devoir s’inquiéter du temps qu’il reste sur le parcomètre, ne pas se souvenir où ils se sont garés, ni de stresser dans les nombreux chantiers. Ils pourront prendre le temps de découvrir les commerces qu’ils ne visitent pas par manque de temps. C’est une action bénéfique pour le tout le monde”, évalue Cécile Hussain-Kahn

La Côte – Valérie Durussel

Documents
DateTitreDescriptifs / Auteurs
10 septembre 2019Un sac pour prendre le bus gratisJournal La Côtepdf
10 septembre 2019Saturday bus feverpdf