Origan
Plante vivace indigène

Plus aucunes fleurs sauvages au jardin au mois d’août ? L’origan est là pour prouver le contraire ! Du milieu de l’été au début de l’automne, il déploie sans discontinuer des centaines de petites fleurs roses dans les massifs ensoleillés, pour le plus grand bonheur des butineurs.

Les atouts « biodiversité »

A l’heure où dans les campagnes, la plupart des prairies et des talus fleuris ont déjà été fauché, les lisières et les jardins où fleurit l’origan attirent une incroyable diversité de papillons, abeilles et autres bourdons. Aromatique et mellifère, la plante est une enseigne très prisée à l’heure du repas ! En hiver, les panicules desséchées abritent aussi de nombreuses graines et menus insectes appréciés des oiseaux.

La planter sans se planter

L’origan aime la lumière et la chaleur, il se plaira donc dans les endroits les plus ensoleillés du jardin. Un sol plutôt calcaire et bien drainé lui conviendra parfaitement. Evitez de lui apporter de l’engrais : il est peu exigent en matières nutritives. Si vous ne souhaitez pas qu’il s’étende ou se ressème trop dans le jardin, rabattez une partie de ses tiges desséchées après la floraison.

Le saviez-vous ?

L’origan vulgaire est un cousin de la marjolaine, alias Origanum majorana, une espèce cultivée emblématique de la cuisine italienne. Notre origan a lui aussi le don de parfumer légumes et grillades, mais utilisez-le à l’état frais, car une fois séché, il perd tout son arôme. Comme la marjolaine, l’origan est riche en huile essentielle aux vertus médicinales.

Documents
Date Titre Descriptifs / Auteurs
2 mai 2022 Origan Région Morges / Aino Adriaens pdf